La Corse de Pasquale de Paoli

Paoli avait été initié à la vie politique dès sa plus tendre enfance. Son père participait aux mouvements qui s’opposaient à l’emprise de Gênes, la Corse était le lieu d’une résistance qui avait commencé dans les années 1720.
image.jpeg

(Intérieur de la maison, Corse du Sud)

 

Me voici dans l’Ile de Beauté, comme chaque année éblouie par la force et la puissance de ces lieux.

 

Que ce soit au village au pied des monts …

image

… Ou en montagne, dans la forêt de l’Hospedale, les bergeries familiales :

image

Les mouvements rebelles prennent de l’ampleur et parmi les notables qui les dirigent se trouve Hyacinthe Paoli à partir de 1730. Lorsqu’ils seront vaincus par les Génois, il faudra que Hyacinthe Paoli s’exile en 1739 : il partira à Naples et emmènera dans son exil son plus jeune fils Pasquale. Ce dernier aura alors accès aux penseurs des Lumières, en particulier à la lecture de L’esprit des lois. Outre Montesquieu, Voltaire et Rousseau seront source d’inspiration pour lui. La suite, tout le monde la connaît : Paoli élabore un gouvernement démocratique et une constitution pour la Corse… Avant l’achat de l’Ile de Beauté par le royaume de France en 1768.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s