The human condition selon le peintre Gilles Aillaud

 

« Ce n’est pas directement la condition humaine que je peins… L’homme n’est pas dans la cage sous la forme du singe mais le singe a été mis en cage par l’homme ». L’œuvre du peintre s’est inscrite dans le mouvement qu’on a appelé La Nouvelle Figuration. Le Frac de Clermont-Ferrand expose en ce moment une collection intéressante des œuvres de l’artiste.

image

Il peint les paysages de bord de mer qui excluent le spectateur du cadrage : lieux inaccessibles et rêvés. Mais il sait l’intégrer physiquement dans l’espace de la toile lorsque ce sont les animaux  et que ledit spectateur s’aventure à s’approcher. Les animaux enfermés par l’homme : c’est l’ambiguïté de cette relation qui inspire le peintre. Il représente l’étrangeté des lieux où s’opère cette « séquestration silencieuse et impunie ». Il écrit, dans les années 1980 : « Lorsque je peins, je cherche seulement à dire quelque chose, en ne songeant à la manière de peindre que pour rendre plus précise la parole ».

Gadamer

Questionnement de l’être devant une telle désolation créée par lui. Cette interpellation n’est pas sans rappeler  l’invitation (en attente d’une écoute) à la compréhension que fait H-G. Gadamer (Expérience esthétique et expérience religieuse- 1994). L’art apparaît comme événement de vérité, ouverture d’un monde, dévoilement qui nous permet d’accéder à la tragédie de notre propre existence.  L’expérience de l’art nous permet de voir le monde pour ce qu’il est : le monde apparaît dans une vérité qui est réalité, une réalité qui permet aux être humains d’accéder à se reconnaître.

image

L’exposition au cœur de Clermont-Ferrand… Décembre2015/janvier 2016image

Le marché de noël donne à la ville aux pierres volcaniques des couleurs inattendues.

image

Gilles Aillaud avait aussi écrit quelques mots : « Je peins des choses… Je suis incapable de peindre une idée… Pour nier une chose, il faut la détruire, tandis qu’une idée, c’est du vent, on peut toujours fermer l’oreille »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s