Döblin : le judaïsme, figure concrète de la vie communautaire

D’Alfred Döblin, on ne connait en France que Berlin Alexanderplatz. J’ai découvert l’an dernier, lors d’un passage à Strasbourg, Wallenstein, livre monumental sur la démesure, qu’il a écrit en 1916, au coeur de la Grande Guerre où il fut médecin militaire en Alsace. J’en avais feuilleté quelques pages, des mains d’une historienne du droit qui le lisait là, près de moi. Moi, je ne connaissais de Döblin qu’une chronique trouvée autrefois dans une publication universitaire portant sur Reisen In Polen. Alfred Döblin raconte dans Reisen in Polen son voyage à Varsovie entre septembre et novembre 1924. Le chapitre « Judenstadt von Warschau » rapporte la vie juive dans la capitale polonaise telle qu’il la voit dans sa ‘forma vitae’, dans une forme de vie communautaire. Le témoignage de l’écrivain-médecin est d’autant plus précieux que 20 ans plus tard, les habitants juifs dont il décrit la vie auront disparu, exterminés par les nazis.

Photos de la vie dans le Ghetto de Varsovie en 1941 :

ghetto Varsovie

Ghetto Varsovie 1941

En 1924, dans Reisen in Polen, Döblin dépeint un judaïsme présenté comme une culture séculaire et indépendante, mué en tradition, à savoir une religion dont l’exercice n’est pas d’ordre privé mais qui imprègne l’ensemble du mode de vie. Un ordre de vie qui organise la vie communautaire, comme le fait la règle monastique.

Les descriptions de la ville juive de Varsovie  sont d’autant plus précises qu’Alfred Döblin observe avec acuité une vie communautaire qu’il n’a jamais expérimentée. Il vient d’une famille bourgeoise juive plutôt ‘libérale’, famille qui s’installera à Berlin lorsque son père quittera le foyer pour partir en Amérique avec une jeune femme. Il se marie en 1912, a quatre enfants, exerce comme médecin neurologue mais très vite écrit dans plusieurs revues, offrant un regard  passionné et lucide sur la République de Weimar, qu’il quittera en 1933, au lendemain de l’incendie du Reichstag. Après une période passée en France, il réussira à embarquer pour les Etats Unis le 30 juillet 1940. C’est là-bas qu’il se convertira au catholicisme l’année suivante, provoquant de nombreuses réactions de déception dans la communauté…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s