L’inachevée Die Unvollendete

On ne sut jamais vraiment pourquoi Franz Schubert ne put achever la symphonie n° 8, l’Inachevée. Le premier mouvement, sublime, infiniment sublime, est magnifiquement dirigé par Von Herbeck.

L’incommensurable sensibilité de Schubert, comme sa vigueur, est rarement interprétée avec justesse. Pour jouer Schubert, Stephen Bishop Kovacevich (qui eut une fille avec Martha Argerich, Stéphanie, auteur du film Bloody daughter)) est absolument juste. Aucun pianiste n’est aussi vivant, aussi charmant. Voir :

Franz Schubert : impromptu Op 90/3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s