Nucléaire iranien : accord majeur avec bémol selon Israël

L’accord intérimaire conclu dimanche à Genève est plutôt plus intéressant que celui qui a manqué d’être signé le 9 novembre dernier. Il permet de neutraliser le stock d’uranium enrichi par l’Iran à 20% ( déjà proche d’un niveau « militaire ») et immobilise la centrale d’Arak. Dimanche, Nétanyahou dénonçait une « erreur historique », le monde étant devenu « bien plus dangereux » après l’accord, le chef de l’Etat hébreu déplorant que l’arrangement entérine la capacité de l’Iran à enrichir et n’obtienne aucun démantèlement d’installations existantes. Côté Israéliens, l’affaire a démontré que les Américains ont fait passer leurs intérêts avant ceux de leur allié dans la région.  Mais ce peut être un moyen d’être en position de refuser toute concession dans les négociations en cours avec les Palestiniens. La diplomatie n’est jamais qu’un grand meuble à tiroirs…

Mais cet accord entre l’Iran et les Etats Unis montre surtout l’avènement d’une nouvelle ère où la paix (de Téhéran) et le business se marient, mariage dont sont exclus Paris et Jérusalem.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s