Egypte : prise de pouvoir des militaires, Morsi destitué

Moment historique ce mercredi soir place Tahrir :  l’armée a annoncé que Mohamed Morsi, le président issu des Frères Musulmans, était destitué. La Constitution est suspendue. Des élections présidentielles vont être organisées. Parmi les manifestants, les membres du « parti du canapé » que sont les apolitiques et qui s’agitent, mais aussi les opposants à l’islam politique, et les policiers, les coptes…

L’armée a fait la démonstration de son influence considérable dans la vie politique du pays, et le ministre de la Défense Abdel Fattah al-Sissi fait figure de nouvel homme-clé. Ancien attaché militaire à Riyad,il a surtout été chef des services de renseignements égyptiens. L’appui de l’Arabie Saoudite est déterminant (une aide qui se compte en milliards de dollars-barils de pétrole) face au Qatar qui finance depuis longtmps les Frères musulmans).

Avec les militaires au pouvoir en Egypte, les révolutions du printemps arabe en auront-elles fini un jour avec les islamistes radicaux ? La modernité n’a pas entraîné de déclin du religieux. Au contraire : depuis les révolutions arabes, l’islamisme gagne du terrain dans les pays concernés. Ce mouvement de contre-sécularisation bouleverse la politique du Proche-Orient, tout comme la question des ressources en matière première dans la région. La résurgence du religieux peut-elle être contrainte ? Le poids de l’armée dépend du soutien de la population, laquelle en Egypte a laissé une grande marge de manœuvre aux Frères musulmans. Démographiquement parlant, le pays a suivi les préceptes de ces derniers. Alors, aux portes d’Israël, qu’en sera-t-il demain, même si pour l’heure une configuration moins religieuse s’offre à l’Egypte ?

El Baradei, l’ancien opposant de Moubarak

Il a fait sa carrière dans la diplomatie, à l’ONU et surtout à l’AIEA, l’Agence internationale de l’énergie atomique (il l’a dirigée de 1997 à 2009), obtenant  le Nobel de la paix en 2009. Rappelons qu’il a été l’un des premiers à dénoncer l’invasion de l’Irak en 2003. L’an dernier, il lance « Doustour », et fait figure malgré ses 72 ans d’homme politique moderne. Rappelons qu’il parle couramment anglais et français. L’homme (libéral, démocrate, porté sur l’éducation et la liberté d’expression) n’a jamais trahi ses idéaux dans un pays en mutation. Avec ses 83 millions d’habitants, le pays est au coeur d’une région où s’articulent des enjeux essentiels : ceux du pétrole et du gaz. Cette déstabilisation ne peut qu’avoir des conséquences à l’échelle de toute la planète

L’Egypte… et l’impact de la Syrie sur le Liban

Au Liban, les composantes diverses de la société accentuent les offensives. Le Hezbollah shiite (soutenu par Damas et Téhéran) avec la « guerre de résistance » contre Israël « l’ennemi sioniste » a renforcé sa position avec sa participation directe au conflit syrien, contestée par les sunnites, ni les chrétiens du « courant du 14 mars », contestation à laquelle se rallient désormais les druzes de Wallid Joumblatt. La situation s’est tendue récemmet avec un incident très préoccupant qui a eu lieu à Saïda. L’armée sensée être le dernier rempart de l’unité du pays (désigné sans cesse comme exemple multiculurel mais au bord de la guerre civile), semble perdre cette distance qui assurait une paix provisoire. Selon des informateurs, des militaires d’obédience chiites auraient agi sous les ordres de miliciens du Hezbollah afin de déstabiliser le Cheikh extrémiste sunnite, Ahmad al Assir, et ses hommes. Le Liban peut donc basculer dans la violence dans ce jeu de dominos qui concerne l’Egypte, la Syrie et la Jordanie…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s