Semaine décisive pour une solution à deux Etats

C’est devant l’Assemblée générale des Nations Unies cette semaine que le Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas fera la demande d’adhésion d’un Etat de Palestine. En attendant, le Fatah, parti d’Abbas, appelle à des manifestations pacifiques tandis que le premier ministre israélien Nétanyahou se prépare à se rendre à New York, où siège l’ONU, pour « dire la vérité » sur les négociations avec les Palestiniens.

Vendredi soir, Mahmoud Abbas a indiqué qu’il ne demandera pas seulement aux pays de voter pour un Etat palestinien, mais il leur demandera également de voter les frontières de cet Etat, en se basant sur « les frontières de 1967 ».

Concrètement, cela réduirait la largeur d’Israël au nord de Tel Aviv, à environ 15 km : Tel Aviv, Netanya, Herzliyya. Et cela inclurait Jérusalem Est comme future capitale de leur Etat. Quid des négociations de paix si tel est le cas, sachant que celles-ci préconisaient jusque là que la ville devait rester unifiée ? Quid également d’un rejet à l’ONU qui pourrait susciter un regain de révolte chez les Palestiniens ? Certains comme Fayez Arafat soulignent la pauvreté ambiante des réfugiés de Cisjordanie et relèvent qu’il régnait un état de lassitude semblable lorsque la 2è Intifada a éclaté en 2000. Le véto prévu des Américains au Conseil de sécurité fait souffler un vent de pessimisme. A l’opposé du vent nouveau qu’on espérait lors de l’élection d’Obama.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s