Jérusalem un an après

De retour de Jérusalem, je constate que mon livre est plus que jamais d’actualité. Nous sommes partis mon mari Didier LONG et moi avec vingt amis en Terre sainte du Samedi 15 mai au dimanche 23 mai 2010 (jour de la Pentecôte chrétienne). Pour la plupart, il s’agissait d’un pèlerinage, pour certains d’un retour aux sources avec ceux qu’on aime. Des consultants, des entrepreneurs, des business makers du e-commerce, des hauts fonctionnaires, avocat, médecin, etc… Tous avaient envie d’appréhender autrement ce conflit qui devient religieux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Check point etc…

J’ai eu l’impression –seulement une impression ?- que l’attente est un peu moins longue aux Check point. Les files d’attente s’étendent moins et les check point occasionnels auxquels nous avions été confrontés à Hébron l’an dernier avaient disparu. La tension était moins grande aussi aux abords de l’Esplanade des Mosquées à Jérusalem. Nous avons pu visiter tranquillement l’Esplanade, mais la mosquée reste fermée aux non-musulmans.

     

Check point à Hébron

Multiplication des colonies

 L’autre constat, c’est celui d’une multiplication des constructions partout, les collines se hérissent de lotissements au béton flambant neuf. Aux alentours de Bethléem, rien n’est plus évident que cette flambée de l’immobilier qui modifie considérablement le paysage. Ainsi, dans le West Bank, les constructions entourées de grillages l’an dernier se sont transformées en véritables colonies comptant les maisons et les immeubles par centaines.

    

    

Moitié-de-maison

La plus étrange rencontre que j’ai faite est celle d’une famille de musulmans d’un quartier très « middle class » de Jérusalem-Est. C’était lundi 17 mai vers 16 heures. Un membre de l’ONG ICAHD prénommé Yavah, était venu faire une conférence au Christmas Hôtel sur la situation dramatique des Palestiniens privés de leurs habitations. ICAHD  is the Israeli Committee Against House Demolitions. Après avoir visité plusieurs lieux, nous sommes arrivés devant une petite maison de plain-pied avec son jardinet sur le devant. A l’orée de la maison, deux jeunes juifs à papillotes étaient assis sur des chaises rudimentaires agacés par les enfants de la maison. A droite, de l’autre côté de la maison, une femme musulmane, les cheveux dans un foulard avait hoché la tête en les montrant d’un geste exaspéré de la main droite :  

 – Voyez, voyez, c’est absurde !  

– Que se passe-t-il ? avait demandé Philippe, l’un des pèlerins.  

– Ils se sont installés chez nous !!!

     

   

Elle nous a expliqué que ces jeunes israéliens avaient accaparé une partie de leur maison, à eux qui sont Palestiniens.    

– Pourquoi, de quel droit ? avaient demandé certains d’entre nous.    

– Parce que nous avons agrandi la maison. Ca ne leur a pas plu…

Les ONG suivent l’affaire de près et la municipalité marche sur des œufs. Neil Janin a grandi au Liban. Puis sa famille s’est installée au Canada. Marié à une américaine, il a travaillé longtemps pour McKinsey avec Didier. Pour lui dont le père était un homme d’affaires influent à Beyrouth, la situation peut évoluer si les conditions économiques s’améliorent. Mais pour l’heure, rien ne bouge. C’est le « statu quo »…

     

    A gauche, Neil Janin, longtemps l’un des directeurs de McKinsey France…

Nous apprenons alors que l’affaire est plus compliquée qu’il n’y paraît. En fait, cette famille qui compte de nombreux enfants palestiniens a agrandi illégalement sa maison. Les jeunes Israéliens estimant qu’ils ont lésé leur terre d’Israël s’y sont installés et chaque jour ils viennent occuper la partie illégale de ladite maison, au grand dam de la dame palestinienne.    

Alors, que faut-il cautionner ? La construction illégale ou bien l’occupation arbitraire.    

Cette affaire résume parfaitement la situation en Terre Sainte…    

     

Danse sur les eaux du lac de Galilée

 Pour finir, mieux que marcher sur les eaux, nous avons navigué sur le Lac de Tibériade : afin de garder un souvenir moins amer de la situation.   

 

La suite ces jours prochains…     

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s